Tourner en vidéo HD. Avoir le bon reflex

Tourner en vidéo HD. Avoir le bon reflex

Ecrit par Pinkanova le 29 juillet 2011

Sujet: Techniques

Récemment le Captain a trouvé cette question dans la boîte aux lettres de son port d’attache :
La plupart des pros utilisent le Canon EOS 7D, mais le nouveau 550D est à peu près équivalent! Que me conseillez-vous et pourquoi ? Est-ce que ça vaut le coup d’économiser pour acheter le 7D ? Merci, Oliver.

Et bien mon cher Oliver, le Captain va répondre à ta question, surtout que tu n’es pas le premier moussaillon à me la poser ! Et avant toute chose, saches qu’ici nous ne parlons que d’un point de vue vidéo et non d’un point de vue photographique. Aussi ne vous attendez pas à des tableaux comparatifs de données techniques, pas de combat de kekettes, il y a assez de forums avec des battles de chiffres pour ça !

Chez Pinkanova, nous avons un Canon EOS 7D. Nous avons choisi cet appareil parce que tout d’abord le Canon 550D n’était pas sorti lorsque nous nous sommes équipés, et ensuite pour des raisons de conditions d’utilisation professionnelle, donc intensives.
Pourquoi alors ne pas avoir hésité à l’époque avec un 5D? Pour essentiellement deux raisons : l’ergonomie et le prix. L’EOS 7D possède une ergonomie que l’on ne retrouve pas forcément dans le 5D (pour notre utilisation). Plus rapide, mieux pensé, avec des possibilités plus poussées notamment avec ses deux processeurs permettant un double affichage (sortie HD sur moniteur durant enregistrement), le choix du Captain s’est porté sur un appareil qui permettait d’avoir un rendu pratiquement identique (tout le monde n’a pas les yeux pour différencier un plan tourné en 7D et 5D) et à la fois maniable et rapide en HD pour être le plus efficace possible lors d’une journée de tournage (le temps c’est de l’argent moussaillon).
Et en parlant d’argent, l’investissement dans une chaîne de production sur Reflex Canon est à court terme puisque nous traversons à peine cette révolution de la vidéo numérique au « rendu cinématographique ». A résultat quasi identique, autant privilégier un faible investissement pour mieux rebondir sur les années à venir.

Mais entre un Canon 550D et un Canon EOS 7D, quelle différence il y a-t-il???

Beaucoup de gens, notamment sur Internet et ses fabuleux forums où l’on s’échange des mots doux et gentils, critiquent le 550D tout simplement parce que ce n’est pas un reflex haut de gamme dans la gamme Canon.
Pourtant, sur le papier, les deux appareils sont très proches, trop même pour dire qu’il y a de véritables différences entre les deux appareils (voir vidéo ci dessous).

Certains réglages seront absents du 550D, voir simplifiés. Le boîtier, lui se veut plus compact et “basique” dans sa conception et les matériaux utilisés. Ne tombons pas dans l’extrême en prétendant que le 550D est la version cheap du 7D mais présentons-le, comme un petit frère, une version plus transportable, pour des utilisations moins poussées, mais peut-être aussi plus grand public.

L’important lors du choix d’un reflex est l’utilisation que l’on va en faire. Un particulier, même passionné de vidéo HD, n’en aura pas la même utilisation qu’un vidéaste en freelance ou qu’une agence audiovisuelle digitale comme la nôtre.
Il est important de faire son choix sur l’utilisation concrète que l’on va en faire et dans quelles conditions l’appareil sera utilisé et non sur un frein psychologique “oh mon dieu je n’ai pas un 5D, on va me jeter des cailloux et mon film ne sera pas reconnu par les pro qui ne jurent que par l’image de marque”.

Le choix doit également dépendre de l’investissement que l’on veut y faire. Lorsqu’on est un vidéaste amateur et que l’on utilise l’appareil uniquement pour filmer en HD et pour quelques clichés non monétisés, l’appareil ne pourra pas ou peu être rentabilisé. L’aspect financier est rentré dans cette optique-là, lorsque nous avons choisi le nôtre. Il était difficile dans un premier temps de rentabiliser le 5D avec ses différents optiques de manière rapide, pour un compromis assez étroit avec le 7D.

Lorsque l’on choisit de filmer avec un reflex, pour avoir un style qui lui est propre, loin de la profondeur de champs d’une caméra standard, les solutions matérielles ne sont pas très nombreuses et à part la gamme des reflex de Canon, le choix est assez restreint.

Toutefois, de nouveaux types de caméras sont en train de faire leur entrée sur le marché, mixant les optiques « 35mm » interchangeables et de tous les réglages qui vont avec, au format d’une caméra classique avec une gestion de l’audio et avec de très nombreux réglages.
Sony a récemment lancé une caméra dans cette perspective, la Sony PMW-F3L. Elle est un des meilleurs compromis entre reflex et caméra et permet d’ouvrir de nouvelles perspectives mais avec un budget au-delà de l’équipement d’un reflex numérique (je ne parlerais pas des kit35mm qui par manque de mobilité, ne me semblent pas concernés par cet article).

En conclusion, Il est donc important de ne pas céder à la psychologie mise en place, peut-être inconsciemment par les fabricants d’optiques, ou le monde de la vidéo numérique de manière générale, en choisissant de s’équiper d’un 5D ou d’un 7D parce qu’ils font partis du haut de gamme.

Les caractéristiques de l’appareil et son ergonomie en rapport avec l’utilisation que l’on en aura sont les seules préoccupations à avoir.
Un reporter photos qui voyage beaucoup voudra un appareil facilement maniable certes, mais avec une finition impeccable, tout-terrain, qui résiste au choc, à l’écart des températures, avec des batteries aux durées de vies longues, et donc un appareil aux caractéristiques complets et avec un boîtier ultra-résistant en adéquation avec son métier de reporter.
Un freelance pourra se contenter du 550D parce qu’il ne l’utilise que de manière sédentaire et qu’il veut un appareil compact pour le transporter tous les jours, tout en y prenant grand soin.

Je rajouterais un point sur les évolutions non officielles des appareils Canon, en effet certains réglages étant étrangement absents ou bridés, l’ergonomie est loin d’être optimale et ceci malgré la gamme. Certains développeurs (Magic Lantern) travaillent sur des firmwares permettant d’améliorer les possibilités de réglages des appareils, comme une meilleure gestion du son ou des aides au contrôle de mise au point. Hors ces firmwares sont disponibles sur le 5D et le 550D, mais pas le 7D pour des raisons de protections difficiles à casser. Ce qui arrangera certains ! A méditer bande de petites langoustes !

L’aspect financier viendra obligatoirement compléter ces préoccupations. L’exemple du nouveau genre de caméra 35mm comme la Sony PMW-F3L montre que l’on peut viser encore au-dessus des reflex pour avoir un confort d’utilisation et des caractéristiques optimales, mais l’investissement et la rentabilité de l’appareil influenceront forcément le choix du matériel.
Une caméra Sony E35 ne pourra être amortie qu’avec une utilisation intensive et des tournages conséquents et permettra justement de tourner dans de meilleures conditions en étant plus productif.

Non d’une pipe en bois, le Captain vous conseille donc de choisir votre Reflex comme un outil à part entière en fonction de vos besoins en vidéo, votre utilisation au quotidien, votre budget et non comme un jouet pour frimer durant vos parties de pêche à l’espadon.

2 commentaires Comments For This Post I'd Love to Hear Yours!

  1. Gabs dit :

    Pour parfaire cet article fort pertinent, je suggèrerais d’y ajouter un test du Panasonic GH2 ;-p

  2. Point2Fuite dit :

    J’arrive un peu en retard, mais je tenais à féliciter pour cette article, qui ne propose pas LA solution, mais une solution possible & la réflexion pour arriver à son propre résultat.
    Merci.

Commentez! Le Captain eBlog adore Ça!

Additional comments powered by BackType