Gainsbourg: fils de pub, affirmatif!

Gainsbourg: fils de pub, affirmatif!

Ecrit par Olivier le 26 janvier 2010

Sujet: Inspirations

C’est à grands renforts d’émissions, de documentaires que le grand Serge Gainsbourg fait son fat comeback » dans l’actualité avec la sortie de son biopique « Gainsbourg, vie héroïque » réalisé par Joann Sfar.

Si l’homme a largement démontré son talent sur la scène musicale et a marqué sa génération par ses interventions télévisées et ses frasques dans les tabloïdes, ce dernier a aussi marqué son époque avec la vidéo. On se rappelle tous de sa façon de dire « merde » aux impôts en live dans une émission télé en brulant 70% d’un billet de 500 francs ce qui lui permit de faire ce que tout le monde appellerait aujourd’hui un buzz médiatique… buzz plutôt réussi puisqu’on en parle encore aujourd’hui.

Dans son approche audiovisuelle, le personnage Gainsbourg aura touché au cinéma avec son film « Je t’aime moi non plus », à la réalisation de nombreux clips et notamment à la pub, ce qui n’est pas en soit une aberration puisque Gainsbourg a été aussi un homme d’images dès sa plus tendre enfance : peinture, dessin,…

Créatif publicitaire aguerri, on le connait moins dans le registre de la réalisation de spots publicitaires. Il a cependant réalisé de nombreux spots, certes de qualités inégales, mais toujours emprunts à sa patte « Gainsbourg » tout en décalage, en érotisme et en provocation. Il a ainsi proposé ses services à Brandt, Gini, Roudor, Perrier, Renault, Maggi, Babyliss, Palmolive, Spring Court, Danone, Konica, Saba, Connexion. Woolite, Bayard,… la création ne s’arrêtant pas à la conception et à la réalisation du spot puisqu’il y fait parfois des apparitions et signe de temps à autre la bande son avec sa touche musicale unique et son phrasé légendairement approximatif.

Pour son 80ieme anniversaire, certains publicitaires/annonceurs ont même profité de l’actualité pour ressortir du placard des spots réalisés il y a plus de 30 ans par Gainsbourg. On a pu le voir pour les fêtes avec « La main » de Perrier. Cette pub dédiée au ciné, ultra subjective où une main fait « éjaculer » une bouteille de Perrier avait été interdite à l’époque et fait coulé beaucoup d’encre… Et un autre buzz signé Gainsbourg, un!

La touche provocante de Gainsbourg transparait dans de nombreuses publicités alors que l’on se demande encore comment ce dernier arrivait à s’exprimer dans ces années 80 où la censure était encore très présente. A voir, la saga Gini, très chaude (contrairement à la boisson) où on peut y comprendre que Gini, c’est le « bonheur partagé à deux … à trois même » et on sent bien que l’idée de la boisson est un peu loin quand une fille se retrouve en compagnie de deux garçons au regard plutôt pétillant.

Il y’a ensuite le Gainsbourg moins Gainsbarre, plus soft, faisant référence à sa « tronche », celle de l’homme à la tête de chou pour vanter les mérites de Konica en mettant en scène son image

mais encore avec des pubs plus perchées, plus créatives, souvent moins dans la qualité mais tellement « 80’s » que ça en devient un petit bijou comme pour Maggi.

L’INA a référencé quelques une de ses pubs pour notre plus grand bonheur. A voir ici

Au final, on peut le dire, Gainsbourg génie de sa génération aura été aussi un sacré fils de pub!

type=pings Trackbacks For This Post

  1. [Make the girl dance] Mégalos ou génies du Buzz-Marketing? | Captain eblog, le spécialiste de la vidéo
  2. David Lynch et la Pub : Quand l’étrange et l’absurde rencontre les marques | Captain eblog, le spécialiste de la vidéo

Commentez! Le Captain eBlog adore Ça!

Additional comments powered by BackType