Bienvenue dans l’ère de la vidéocratie ! (Part 0)

Bienvenue dans l’ère de la vidéocratie ! (Part 0)

Ecrit par Cedric le 24 février 2010

Sujet: V-marketing

Parce que nous entrons dans une nouvelle ère, c’est le moment de faire le point sur le passé, le présent et le futur du coeur de métier de Pinkanova : l’audiovisuel.

A partir de maintenant, et ce pour les semaines à venir, nous allons vous dévoiler sous forme d’articles notre futur livre blanc. Ce premier article est une forme d’avant-propos, qui a pour but de présenter les raisons de ce livre blanc, les sujets qui seront traités tout au long des articles, et enfin, les objectifs du livre.

L’ avènement du web au rang de média de masse, les nouvelles technologies en termes de diffusion vidéo, la démocratisation des outils de création audiovisuelle ou encore le retour en force des stratégies éditoriales (ou Brand Content) pour instaurer une conversation entre l’annonceur et le consommateur, imposant clairement aux entreprises d’établir des stratégies de « marques-médias » sont autant de points qui ont bouleversé le paysage audiovisuel que nous connaissions auparavant, et qui construisent les bases d’une nouvelle ère audiovisuelle, plaçant la vidéo au coeur de nos sociétés de l’information et de la communication.

Cette nouvelle ère, ou plutôt ce nouveau stade dans le monde de l’information et de la communication, nous avons décidé de lui donner un nom : la Vidéocratie. Pour certains, le terme sera trop fort, pour d’autres, parfaitement adapté. Mais ce qui est sûr, c’est que la vidéo est en train de s’ancrer dans nos moeurs et dans l’échange entre les principaux acteurs de la société : politique, entreprise, consommateur, citoyen, association, tous trouvent aujourd’hui leur moyen d’expression dans l’audiovisuel.

Après avoir imaginé ce terme, nous nous sommes rendu compte que ce néologisme existait déjà, définissant « un régime politique dominé par le pouvoir de l’image » expliquant « l’impact primordial de la télévision, du cinéma, d’Internet et de la publicité sur l’opinion publique, la politique, le marketing, etc.. ». Pour être clair, notre vision de la « vidéocratie » s’approche de ces notions, la différence étant dans le sens du terme « vidéo », que nous utiliserons plus précisément en tant qu’ « outil audiovisuel » ou encore « image dynamique » mais pas dans sa globalité en tant qu’image (le sens latin de vidéo étant « je vois »). Enfin, le pouvoir de la vidéo ne sera pas traité seulement dans un contexte politique, comme le terme avait été utilisé jusqu’à présent pour définir la politique de Silvio Berlusconi (« Videocrazia »), comme dans le film « Videocracy » de 2009 (interdit en Italie…).

Evidemment, l’utilisation de la vidéo ne date pas d’aujourd’hui : Télévision, Cinéma, Affichage dynamique classique, ces médias et ces techniques de diffusion sont entièrement basés sur le support vidéo. Mais aujourd’hui, le web devient audiovisuel et c’est cette évolution qui change la donne. Pour la première fois, la vidéo, qui classiquement était le support d’un échange à sens unique, envahit un média basé sur l’échange, où chacun peut élever la voix et s’attribuer le statut d’individu-média. Ainsi, celle-ci devient petit à petit le moteur d’une société de marché basée sur la conversation, comme le dévoilait le fameux Cluetrain Manifesto.

Ainsi, il nous semble approprié d’utiliser le terme de « vidéocratie », pour désigner une ère où la vidéo et l’image deviennent l’une des bases de la société dans laquelle nous vivons vivrons.

Le web, et la manière dont il se développe, a donc cette force de concrétiser, de rendre réelle et palpable ces conversations sur les marchés, chose qui paraissait bien plus abstraite auparavant.

C’est principalement de cet essor du web et de la complémentarité créée avec le monde de l’audiovisuel dont nous parlerons. Pour en venir au fait : l’ère de la vidéocratie est en cours de développement et de nombreuses innovations sont en gestation, qui ne vont qu’accentuer la puissance et l’utilité de l’audiovisuel au sein du Web. A travers les stratégies de marques des entreprises, et les aspirations des internautes, le web est en train de se structurer, de prendre sa forme, en étant parallèlement (et paradoxalement) en constante évolution. Tel un organisme vivant en pleine croissance.

Concernant les marques, de nombreuses techniques marketing se refont une peau neuve, et de nouvelles se créent jour après jour. Le positionnement des agences de communication face à cela et les nouveaux défis pour les créateurs de contenus seront également des axes d’études. En parlant de contenu, la problématique de la maîtrise du contenu pour une marque et de sa valorisation à travers le contenant sera également l’un des axes principaux de notre étude, la vidéo se démocratisant de plus en plus en tant que contenant dynamique et interactif.

Pour poser les premières pierres de notre étude, il nous faut incontestablement commencer par établir un panorama global des dernières évolutions en termes de consommations digitales et audiovisuelles, de médias, de stratégie de marque et de technologies liées à la vidéo.

Pour ce faire, la première partie de notre étude sera essentiellement constituée de chiffres et de graphiques, qui nous permettront de tirer des constats sur les évolutions de cet environnement, complexe car gigantesque, lié à la vidéo.

Ainsi, les objectifs de cette étude sont multiples mais simples :

- Montrer clairement les dernières évolutions qui ont bouleversé le paysage audiovisuel et qui nous amène à cette ère de la vidéocratie.

- Des constats tirés, analyser les stratégies adoptées par les marques et en s’appuyant sur les techniques émergentes, réfléchir sur les futurs axes de développement à fort potentiel.

- Démontrer l’importance que prendra la vidéo dans la stratégie de Branding des entreprises, et les nouvelles formes que celle-ci aura, principalement à travers le web, le Social Media, les stratégies Cross-Media et les nouvelles technos.

- Démarrer justement une conversation avec vous, afin que chacun apporte un regard critique sur ces thèmes, et pouvoir développer ensemble une réflexion stratégique qui ouvre de nouvelles perspectives de développement.

Voila pour l’avant-propos théorique, maintenant pour résumer et la faire un peu plus markété, voici la version alléchante !

On se lève, on allume la télé.

Dans le métro pour aller au taf ? On se regarde un ptit Podcast sur l’iPhone

On fait une pause au boulot, on regarde et partage une vidéo d’un ami sur facebook

On fait quoi ce soir : Petit film téléchargé, ciné, ou on se mate des pubs et sketchs qui nous ont fait marrer sur Youtube ?

Une ptite faim ? On commande à Mc Do et on regarde les pubs du magasin au dessus des menus, ou alors on va sur comme1chef.com regarder une recette de cuisine en vidéo…

Envie de voyager ? Petit tour sur l’affichage interactif des agences Thomas Cook, nous proposant des vidéos personnalisées selon notre profil. Ou alors flâner sur Google Maps, en regardant les vidéos géolocalisées.

On a raté un Zone Interdite ? Pas grave, on a M6 Replay.

Prendre des nouvelles d’amis à l’étranger ? On a Skype et on discute en vidéo…

La vidéo est devenu le support par excellence de notre société de l’information et de la communication.

BIENVENUE DANS L’ÈRE DE LA VIDEOCRATIE.

Cédric Gavillet

2 Tweets

2 commentaires Comments For This Post I'd Love to Hear Yours!

  1. Merci pour ton article. On ne s’en rend pas forcément compte mais il est vraiment que la vidéo est vraiment « presque » partout maintenant.

2 commentaires Trackbacks For This Post

  1. L’ère de la vidéocratie (Part 1): chiffres, évolutions et tendances | Captain eblog, le spécialiste de la vidéo

Commentez! Le Captain eBlog adore Ça!

Additional comments powered by BackType